Bye, bye Dieter ... Au revoir Dietrich.

lundi 19 octobre 2015
par  Admin APRED
popularité : 1%

Dietrich Fisher, founder and honorary member of APRED, passed yesterday.
This is what we wrote to Transcend, the peace and development network were we first met :

Greetings of Peace and understanding, greetings of laughter,
Someone once said “let the dead bury the dead”… And had Dieter not been a founding member of APRED and honorary member of our board, I would’ve done so, at least in professional circles … Let it pass ! And maybe I should, because Dieter had a joke for every circumstance and I can’t keep my heart from bursting out with laughter ; dead or alive, as soon as I think of him, in dignity, I crack up !
Moreover, dying right now, may be that time had come, but I can’t help thinking that his last move – his first cosmic joke ? – or as so many said, another one of his great moves of compassion, was to wait until the book we have been working on, somewhat together, for so long about the non-militarized countries (the 26 ones that have no national army or no army at all) was finally published last Tuesday. www.peace.ax. I hope he got it and took it with him wherever he went and I hope that he and others will remember the Earth as a place where not only is war illegal (UN Charter § 2.3-4), but also of a world where it is possible – at least for some – to live without armies and weapons. I’ll remember he waited for that book before going. Then, leaving it to us to carry the work of peace a step further ! So may we thrive in peace, keeping sight of love and of the good deeds we share and create : he was a living example.
Now my heart overflows and my senses shine with gratitude for all he gave ; we will miss him and his bounties. As life goes on, I would’ve loved to carry more work with him. Yet, I cannot see peace and respect without joy and plenty of laughter, at this time as in any. We carry on.
Thank you Dieter,
Thank your dear readers and Transcending friends,
Yours,
Christophe
JPEG - 64.2 ko


Dietrich Fisher, fondateur et membre honoraire de APRED, est décédé hier.
Voici ce que nous avons écrit pour Transcend, réseau de paix et de développement, là ou nous nous sommes rencontré :

Salutations de paix et de compréhension, salutations de joie et d’humour,
Quelqu’un a dit : « Laissez les morts enterrer les morts » ... Si Dieter n’avait pas été membre fondateur de l’APRED et membre honoraire du comité, c’est ce que j’aurais fait, au moins dans les milieux professionnels ... Je n’aurais rien dit ! Et peut-être que je devrais, parce que Dieter avait une plaisanterie ou une histoire de qualité pour chaque circonstance et de ce fait, penser à lui, même aujourd’hui et comme toujours, dans la dignité me met en joie !
De plus, avait-il choisi son moment ? Je ne peux m’empêcher de penser que son dernier mouvement - sa dernière blague cosmique ? - ou comme beaucoup l’on dit, dans un de ses immenses mouvements de compassion, il a attendu pour partir que le livre sur lequel nous avons de loin en loin travaillé ensemble depuis 2001, ce livre les pays non-militarisés (les 26 qui n’ont pas d’armée nationale ou pas d’armée du tout) soit publié enfin, mardi dernier. www.peace.ax.
J’espère qu’il l’a reçu et qu’il l’a pris avec lui là où il est allé. Et j’espère qu’il se souviendra, avec d’autres, de la Terre comme d’un endroit où non-seulement la guerre est illégale (Charte des Nations Unies, § 2.3-4), mais aussi d’un monde où il est possible - au moins pour certains - de vivre sans armées et sans armements. Je me souviendrais donc de lui comme ayant attendu cette parution avent de partir. Nous laissant alors avec la responsabilité d’avoir à mener la paix un pas plus loin. A nous donc de prospérer dans la paix, en gardant en vue l’amour et les bonnes actions que nous créons et partageons ; il en était un vivant exemple.
Mon cœur déborde et mes sens brillent avec gratitude pour tout ce qu’il a donné ; sa personne et ses générosités vont nous manquer. Mais la vie continue, j’aurais aimé travailler plus encore et plus longtemps avec lui. Pourtant, je ne peux voir la paix et le respect sans joie et sans humour, maintenant comme en tous temps. Nous persévérons.
Merci Dieter,
Merci à vous chères lectrices et lecteurs, amies et amis en Transcend,
Bien à vous,
Christophe

JPEG - 3.5 ko


Navigation

Articles de la rubrique

   
Soutenir par un don